Un mariage de raison

«— Ce mariage-là m’a l’air de cacher quelque chose et je voudrais bien savoir quoi, dit Bérengère.
— Voyons, grand-mère, protesta Jean, mal à l’aise.
— T’as pas fait une niaiserie, j’espère?
— Ben non! se défendit-il en mettant toute la conviction dont il était capable dans sa voix.
— Qu’est-ce qu’elle a de si spécial, cette fille-là pour que tu te dépêches tant à la marier?
— C’est une belle fille et on s’entend bien.
— Une belle fille! Une belle fille?! Mon pauvre garçon, tu devrais savoir que la beauté, ça passe vite et quand on se marie, c’est pour la vie.»
Montréal, 1946. Jean Bélanger, qui termine son cours classique, et Reine Talbot, fille du propriétaire d’une biscuiterie, se fréquentent depuis quelque temps. Leur passion mutuelle et la fougue de leur jeunesse mènent à des rapprochements charnels, pourtant proscrits par l’Église avant le mariage!
Alors que leur amour vacille, Jean rencontre une nouvelle flamme. Mais quelques jours plus tard, Reine lui annonce qu’elle est enceinte, une révélation qui va bouleverser leur vie. Les deux familles, que tout semble opposer, vont se démener pour éviter le scandale et sauvegarder leur réputation.
Avec des personnages toujours aussi charismatiques et attachants, des dialogues colorés et vivants qui ont fait son succès, Michel David nous fait revivre une époque où Montréal, au lendemain de la guerre, était en pleine ébullition économique et intellectuelle.