Le drame

Au printemps 1902, les sujets de dispute ne manquent pas à Saint-Paul-des-Prés. Alors que le curé Bilodeau se mêle un peu trop de la construction de la nouvelle église paroissiale, Gonzague Boisvert, toujours aussi avare et égoïste, met le feu aux poudres en érigeant un hôtel au centre du village. De son côté, Corinne découvre les joies de la maternité, mais ne peut compter sur son mari pour la seconder.Si Laurent montre parfois les signes d’un travailleur sérieux, la plupart du temps, ce grand charmeur irresponsable et paresseux profite des fins de semaine pour dépenser ses maigres économies autour d’un verre… de trop.Un événement tragique bousculera la vie paisible des villageois alors que Mitaines est retrouvé mort sur la terre de Laurent Boisvert. Cet épisode changera à jamais la vie de Corinne et Laurent. «La première chose qu’il vit fut une paire de bottes. Laurent s’avança un peu plus, écarta l’herbe haute et aperçut alors les restes de ce qui semblait bien être un corps. Finalement il se pencha un peu pour s’assurer qu’il ne se trompait pas… Au moment où Laurent s’apprêtait à quitter les lieux pour revenir chez lui, il buta sur quelque chose. Il découvrit alors un vieux sac de toile contre son pied. Il le souleva et le regarda avec circonspection…»